Avant tout, la différence entre un VTC et un taxi réside dans le chauffeur et le client. Le VTC ou Véhicule de Tourisme du point de vue du client est réservé au préalable. Il ne peut pas être dans la rue contrairement au taxi. Le VTC ne peut non plus ni stationner ni circuler sur la voie publique en quête de clients. Les chauffeurs de taxi et de VTC doivent être physiquement aptes. Pour les chauffeurs de taxi, le certificat d’aptitude est délivré par un médecin. Tandis que pour les chauffeurs de VTC, le certificat est délivré par la préfecture. Les deux ne doivent pas faire objet de condamnations pénales avec l’exercice de leurs activités. En surplus pour les chauffeurs de VTC, ils doivent être depuis 3 ans titulaires du permis B. Cette dernière condition n’est pas obligatoire chez les chauffeurs de taxi.

Qu’en-est-il des garanties pour les Taxis et les VTC ?

Les formules dépendent des assurés et des assureurs. De nombreuses formules existent ainsi dont le premier est la protection globale pour le conducteur et son activité. Cette formule inclut également le véhicule de l’assuré. Le deuxième est le véhicule relais ou la garantie immobilisation. Il y a également la garantie indemnisation valeur d’achat 12 mois. Tandis que la couverture des objets et effets personnels du chauffeur sont en option. Ce dernier peut aussi inclure les marchandises transportées et les bagages qui appartiennent à la clientèle.

formule pour une assurance Taxi et VTC

Que doit-on faire pour obtenir le devis d’assurance ?

Les étapes pour obtenir un devis d’assurance taxi et VTC varient selon les compagnies d’assurance. Pas mal d’entre eux possède déjà des sites web permettant ainsi de faire le devis en ligne. Dans ce cas, il n’y a pas de choses compliquées, la démarche est très simple. Il suffit juste de demander un devis en ligne via le formulaire de contact disponible sur leur site. Si on a besoin de plus d’explications, on peut prendre le contact de l’assureur et appeler leurs services clientèles. Chez certaines compagnies, l’appel est gratuit. Ensuite après un examen approfondi de la situation du client, l’assureur propose les garanties d’assurances les mieux adaptées. Les tarifs offerts doivent être transparents et évidemment sans frais cachés.

Le devis s’obtient chez d’autres à la suite du dépôt de trois documents. Notamment le certificat d’immatriculation du véhicule ou le bon de commande. Aussi le relevé d’information auto sur période de trois ans. Et finalement un extrait de K-bis ou l’enregistrement à la chambre des métiers.

Quelles sont les règles pour souscrire à des assurances VTC ?

Généralement, seuls les conducteurs de VTC indépendants ont des solutions d’assurances. Ce sont des auto-entrepreneurs en nom propre ou en société qui remplissent les conditions suivantes. La première est qu’ils doivent être propriétaire d’une seule et unique voiture à usage de VTC. Deuxièmement, le seul conducteur est obligatoirement le gérant propriétaire du VTC. Il se peut également qu’il soit désigné sur le certificat d’immatriculation si l’achat est en leasing, LLD ou LOA. Troisièmement, le gérant et à la fois conducteur du véhicule doit posséder une carte de VTC. Ils ne doivent pas avoir eu de sinistre corporel au cours de ces trois dernières années. Ils ne doivent pas non plus être résiliés par leur dernière assurance.