Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up
assurance taxi et VTC

L’assurance taxi et VTC pour travailler en toute quiétude

Exercer en tant que chauffeur de taxi ou de VTC requiert certaines conditions. La première consiste à souscrire une assurance taxi et VTC pour une couverture optimale en cas de souci. Ce type de métier n’est pas exempt d’accidents en tous genres. Ces derniers peuvent se rapporter aux personnes transportées, à leurs bagages, à un vol ou un  incendie. Réservée aux activités professionnelles, cette assurance s’avère nettement différente de l’assurance automobile courante. Elle couvre tous les dommages que le professionnel encourt dans le cadre de son activité.

Assurance taxi et VTC, obligatoire pour les transporteurs urbains

Selon l’article L3120-4 du Code des transports, « Les personnes qui fournissent des prestations mentionnées à l’article L3120-1 et celles qui les mettent en relation avec des clients, directement ou indirectement, doivent pouvoir justifier à tout moment de l’existence d’un contrat d’assurance couvrant leur responsabilité civile professionnelle. » Que la personne soit salariée d’une entreprise de taxi, locataire ou titulaire d’une licence, elle doit s’y conformer. Pour ce faire elle disposer d’une assurance taxi et VTC. Il faut notamment une assurance responsabilité civile et une assurance automobile professionnelle.

La responsabilité civile professionnelle

Les individus fournissant des prestations de transport de personnes avec des voitures de moins de dix places doivent souscrire cette assurance. Toute personne qui détient une carte professionnelle de taxi doit disposer d’un contrat d’assurance qui couvre sa responsabilité civile professionnelle. La RC pro intervient quand il y a dommage constaté par un tiers dans le cadre d’une activité professionnelle. Ces dommages peuvent être immatériels, matériels et corporels. En somme, cette assurance indemnise les personnes qui en sont victimes. Cette assurance couvrant un large panel de sinistres, il est fortement recommandé au chef d’entreprise ou au professionnel du transport urbain de la souscrire.

Une assurance professionnelle pour une couverture optimale

Quels que soient la situation et les besoins du professionnel, il peut souscrire deux types de contrat pour une couverture optimale. Pour l’assurance taxi et VTC, la RC professionnelle indemnise les victimes pour les dommages corporels ou matériels.  La couverture des risques, la protection juridique et même les dégradations et vols font partie des garanties dans le contrat d’assurance basique. Certaines compagnies proposent une protection totale. Ainsi, quand il y a des dommages survenant au matériel extérieur ou intérieur du véhicule, les garanties peuvent être étendues.

Une possibilité de rajout des options

En cas d’accident ou de panne du véhicule, l’assureur peut proposer une assistance rapatriement des clients à travers un véhicule relais. Il peut également assurer le dépannage du taxi. Quand le chauffeur est victime d’agression engendrant la disparition de la recette, il peut être indemnisé. Pour ce faire, une option qui permet ce remboursement est ajoutée aux clauses du contrat. Les garanties complémentaires et facultatives d’une assurance taxi et VTC se rapportent au contenu du véhicule et à ses accessoires optionnels. On peut également y ajouter la garantie panne mécanique, la protection juridique et les garanties des personnes. Les autres garanties supplémentaires sont la garantie conductrice, ou la prise en charge des stages pour récupérer les points de permis. LA valeur à neuf peut aussi être indemnisée.