L’assurance GAV protège le client en cas d’accident de vie courante. C’est elle qui va intervenir quand le responsable de l’accident n’est pas identifié. Elle intervient également quand c’est le client ou quand l’un de ses proches est le responsable.  Selon les assureurs, les risques couverts varient. Parfois, les risques peuvent être couverts par d’autres assurances comme assurance de la carte bancaire, complémentaire santé ou assurance maladie.

La personne couverte par cette assurance

Elle peut couvrir uniquement le client en tant qu’assuré. Mais elle peut également couvrir d’autres personnes proches du client. A citer ses enfants ou la personne avec qui il est en couple dans le cas du mariage ou également du concubinage. Le nombre de personnes couvert dépend ainsi du choix du client et le coût varie en fonction des préférences.

Les risques couverts par ce type d’assurance

L’assurance GAV couvre les dommages corporels liés à de nombreux événements. D’abord en cas d’accidents domestiques comme chute, bricolage, intoxication, jardinage ou brûlure. Il y a aussi les accidents qui surviennent dans le cadre de loisirs comme lors d’un sport ou voyage. Ensuite en cas de catastrophes naturelles comme l’avalanche, le tremblement de terre ou la tempête. Il y a également les catastrophes technologiques, par exemple un effondrement d’un magasin. Après, en cas d’accidents médicaux tels des conséquences imprévisibles ou anormales d’actes médicaux. Et finalement, cette assurance couvre les dommages corporels en cas d’attentats ou d’agressions.

Il est à noter qu’elle ne couvre pas les dommages corporels liés aux accidents de travail et aux accidents de la route. Des assurances spécialisées prennent en compte l’indemnisation de ces accidents cités précédemment. Parfois, les assureurs mettent dans le contrat des clauses excluant certains risques qui sont désignés spécifiquement. Tels que les accidents liés à la pratique de certains sports dangereux.

avoir une assurance GAV

Qu’en est-il alors des préjudices indemnisés ?

L’indemnisation d’une assurance GAV vise à réparer le préjudice physique et ses conséquences sur plusieurs cadres de vie. A citer sur la vie matérielle, personnelle, familiale ou professionnelle. Les préjudices économiques et moraux de ses bénéficiaires sont pris en compte en cas de décès de l’assuré. Le contrat de base prévoit le raccordement de l’indemnisation à une condition. Effectivement, la victime doit subir une incapacité permanente de 30% minimum.  Seulement les accidents survenus dans quelques pays déjà mentionnés dans le contrat sont couverts inconditionnellement par cette assurance. Si les accidents surviennent dans le reste du monde, ils peuvent être couverts mais à une condition. En effet, la durée du séjour de la victime dans le pays étranger doit être inférieure à 3 mois.

Le délai d’indemnisation en cas d’accidents :

Au plus tard dans les 5 mois suivant la déclaration du décès ou de l’accident, l’assureur doit proposer une offre d’indemnisation. La victime même ou les bénéficiaires de la victime peuvent recevoir la proposition de l’assureur.  Ensuite, le versement de l’indemnisation doit se faire au plus tard 1 mois après l’accord de la victime ou de ses bénéficiaires. Quant au montant de l’indemnisation, il est plafonné et le plafond varie d’une compagnie à une autre. Cependant, il ne peut pas fixer ce montant en dessous de 1 000 000 €.